Une démarche de créativité (Creative Problem Solving) pour accompagner des mémoires de master ?

L'accompagnement -d'aucuns diraient la "direction"- des mémoires de master n'est pas une mince affaire pour les encadrants et souvent un moment critique pour les étudiants. Pour  voir cette épreuve autrement, nous  avons expérimenté (avec succès !) d'accompagner des mémoires de Master avec une démarche adaptée de Creative Problem Solving (Résolution Créative de problèmes) pour répondre aux difficultés qu'éprouvaient les étudiants à :

  •  trouver un sujet intéressant, spécifique et problématique ;

  • rassembler une littérature pertinente sur le sujet ;

  • problématiser leur question ;

  • concevoir un dispositif "réponse à la question" (enquête, expérience etc.) ;

  • maintenir leur intérêt et leur énergie pour le mémoire tout au long de l'année ;

  • Considérer le mémoire de master comme un moment de formation intégrée, utile et utilisable en situation de stage.

  • réaliser une soutenance vivante, personnelle, originale, exigeante et intéressante.

 

La démarche initiale se structure en quatre grandes étapes:

  • Clarification du problème,

  • invention des solutions,

  • mise en œuvre,

  • présentation

qui correspondent aux grandes étapes du travail nécessaire pour un mémoire :

  1. identification d’un problème et problématisation,

  2. invention d’une situation expérimentale ou d’observation,

  3. mise en œuvre des solutions traitant le problème traité dans le mémoire,

  4. soutenance.

Les étudiants sont encouragés et accompagnés par l’emploi d’outils, activités et matériels concrets associés à CPS favorisant la pensée créative, la collaboration, l’intelligence collective, l’esprit critique constructif :

  • brainstormings "méthodiques"

  • entraînement à la pensée créatrice

  • écoute active et questions ouvertes

  • non jugement, communication "bienveillante" et constructive

  • outils collaboratifs en ligne

  • world cafés

  • entrainement à la métacognition (pensée sur la pensée) et à la réflexivité (comment je pense mon action avant, pendant et après l'action)

  • etc....

Le + :

En amont, les étudiants ont bénéficié de 4 heures de formation leur permettant d'identifier leurs préférences créatives.

Une meilleure connaissance de soi facilite le travail de groupe et permet de bénéficier des aspects positifs du travail en groupe qui n'est profitable qu'à certaines conditions précises.

Les bénéfices :

Pour les étudiants :

  • Un travail de mémoire perçu comme utile et concret, quel que soit le sujet (très théorique ou très pratique).

  • Toutes les techniques, méthodes, astuces pratiquées au cours de cet accompagnement sont transférables et ré-utilisables e par les intéressé-es dans d'autres contextes personnels, professionnels, associatifs.

  • Un renforcement de la capacité à travailler en équipe.

  • Un renforcement de la capacité à problématiser.

  • une plus grande autonomie intellectuelle.

Pour les encadrants :

  • un encadrement collectif allégé par la puissance du groupe

  • le respect de la liberté de l'étudiant

  • pas de "maternage"

  • un accompagnement, plus qu'une "direction."

  • des soutenances passionnantes, personnelles et engagées.

Cette démarche est transposable en Travaux Personnels Encadrés (TPE), et tout travail réflexif et formatif de fin d'études.

Vous êtes enseignant-e, formateur-trice, et vous êtes intéressé-e ? Vous souhaitez vous former ?

Contactez-moi