Rechercher

Jour 1 du confinement (partiel) : je vous parle de créativité et de confinement

Mis à jour : mars 26

Je me suis levée un peu barbouillée ce matin. Les émotions se disputaient l'entrée en gare. Que devais-je faire ? appeler tous mes enfants pour savoir comment ils s'organisaient, alors que d'ici quelques heures, quelques jours nous ne pourrons plus circuler aussi librement qu'auparavant ? écrire un billet sur ma page facebook pour inciter au civisme joyeux sans panique ? filer dans la grande surface la plus proche pour acheter un litre d'alcool ménager (au secours le placard est vide) et du chocolat (parce qu'il n'y a plus ni pâtes, ni croquettes pour chat sur les rayons, alors va pour le chocolat...) ? m'inquiéter pour tous ceux qui peuvent se trouver isolés, pour tous les commerçants qui vont plonger, les entrepreneurs (dont je suis) dont l'activité est gravement compromise ? me réjouir qu'un de mes fils choisisse notre maison comme remède à la solitude et au confinement ? ou encore espérer que cette épidémie ne ferait pas trop de mort ? ou bien me satisfaire de l'idée qu'elle allait remettre les pendules à l'heure sur nos exigences et nos modes de vie consuméristes, dépensiers et individualistes ?

Finalement, j'ai décidé de me remettre à l'écriture...


J'ai envie de vous dire comment une méthode de créativité née dans les années 60 grâce à Alex Osborn inspire mes actions dans des situations comme celles que nous connaissons.

CPS ! Creative Problem Solving... RÉSOLUTION CRÉATIVE DE PROBLÈME, en français dans le texte.


De quoi s'agit-il ?


Il y a mille manières d'aborder une situation difficile et il ne manque pas sur internet de conseils, de méthodes et de recommandations, souvent fort utiles et de bon sens.



CPS invite à d'abord CLARIFIER LA SITUATION (Comprendre). Puis dans un deuxième temps, il s'agit de GENERER DES IDÉES (Imaginer) et ensuite de les METTRE EN OEUVRE (Faire) , qui sont autant d'embryon de solutions aux problèmes identifiés dans le premier temps. Enfin, il s'agira de bâtir un PLAN D'ACTION, puis de le METTRE EN ŒUVRE.



Dit comme ça, c'est presque une évidence.

Sauf que...

Sauf que nous ne procédons pas toujours dans cet ordre, que nous nous attardons plus ou moins sur certaines phases selon nos préférences... ce qui peut expliquer que nos intentions et nos projets, n'aboutissent pas toujours.


Il est donc très utile de se rendre compte que ces étapes sont complémentaires, toutes indispensables, et qu'elles doivent être toutes parcourues pour être efficaces.


Ce matin, j'ai décidé que le J1 de notre confinement (pour l'instant partiel) serait celui de la CLARIFICATION.


Dans le prochain billet, je vous raconterai en quoi cette étape consiste, comment j'ai procédé pour clarifier, ce que j'ai clarifié et ce que cette étape m'a apporté.


A la prochaine fois, si vous le voulez bien...

Prenez-soin de vous et des vôtres et restez un citoyen joyeux et responsable.

0 vue