Rechercher

Jour 2 du confinement (un peu moins partiel)

Mis à jour : mars 27

Comme promis je continue à explorer pour vous les ressources de CPS (Creative Problem Solving)... donc hier, phase de clarification... pour faire le point sur mes émotions, mes ressentis, mes questions ? quelle est vraiment la situation ? Il s'agit de bien COMPRENDRE.


En quoi consiste la CLARIFICATION d'un problème ?


Quelques définitions utiles....

Au sens propre, il s’agit de  « Rendre clair, transparent un fluide, le purifier, l'épurer » et au sens figuré de « Rendre plus clair, plus compréhensible ce qui était ambigu, confus, obscur, trouble; éclaircir, éclairer, élucider » (cocher la case qui vous convient !).

Le confinement nous place tous dans une situation ambiguë et à tout le moins complexe, qui requiert de nous adapter (vite), d'être inventif-ve, et organisé-e... bref, encore et toujours, d'être CRE-A-TIF/VE !


Le petit bureau tranquille à la maison devient soudain un open space improvisé … et oui, vos grands enfants célibataires et adultes ont subitement préféré la campagne à la grande ville (et vous êtes content de les savoir là, sauf que... ça va changer vos habitudes !). Votre conjoint ordinairement absent 12 heures par jour, voire plusieurs jours par semaine, revient lui aussi dans les murs.

Tout ce petit monde avec son ordi, ses téléphones, ses contraintes professionnelles, ses rythmes différents, ses habitudes, ses besoins, ses préoccupations qui ne sont plus les vôtres depuis un moment...


Ou bien au contraire, vous aviez l'habitude de travailler dans un environnement riche et animé... et tout à coup, vous êtes tout seul dans vos 40 m2 et l'épicerie du dessous a été dévalisée (non mais quelle idée !).


Pour d’autres c’est le casse-tête des jeunes enfants à la maison, qui n’ont pas forcément l’habitude de jouer en autonomie pendant que papa ou maman travaille (exception faite pour les parents qui ont l’habitude de travailler à la maison et de gérer leur deux cerveaux sur deux lignes parallèles : une pour les enfants - tiens, ça crie, mais ça n'a pas l'air grave, je continue - l’autre sur le document à rendre dans 2 heures).


Ce n'est pas vraiment des vacances, ce n'est pas la guerre non plus, ce n'est pas la liberté et pourtant quel espace devant vous. Qu'en faire ? et comment faire ? Il faut CLA-RI-FIER (pour savoir pourquoi lire le billet du Jour 1 du confinement).




Que fait-on pour CLARIFIER ?


Nous l’avons tous appris à l’école, mais on oublie souvent de s’en servir ! On se pose des questions à soi-même !.. et surtout on y répond... Le faire à plusieurs est encore plus intéressant ! sur un papier, c'est pas mal non plus !

Voici donc le très connu QQOCP ou questionnement quintilien (dans cet ordre ou dans un autre).

  • QUI ?

  • QUOI ? (souvent remplacé par « qu’est-ce que… » plus facile à manier… « quoi vais-je faire » n’étant pas acceptable à l’oreille !)

  • OU ?

  • COMMENT ?

  • POURQUOI ? (ou Pour Quoi ? )

  • Vous pouvez ajouter : QUAND si ça vous est utile, COMBIEN et toutes sortes d’autres mots interrogatifs qui vous aideront à bien explorer votre situation.


Application directe dans notre situation de confinement, avant de mettre en place tout plan de bataille....


QUI va vivre avec moi dans un espace plus ou moins restreint pendant un temps indéterminé ?

Qui vont être mes interlocuteurs ? 
Qui vont être mes clients ?

(pour) Qui vais-je travailler ?


QUOI ? Qu’est-ce que je vais faire ? Quelle-s est-sont mes tâches ? (ne vous occupez pas de la priorité dans un premier temps, listez tout !)


OU ? où vais-je travailler ? où vais-je pouvoir aller ? où vais-je me reposer, me ressourcer ?


COMMENT ? Comment vais-je m’organiser ? matériellement, avec mes collègues, dans le temps (parce qu’il ne s’agit pas de 3 jours mais au minimum de 15). Comment je me sens ? parce que les émotions que je ressens sont importantes : elles influent sur ma bonne santé. Il est prouvé que les émotions positives renforcent les défenses immunitaires… Comment vais-je rester en bonne forme, en bonne santé et dans la bonne humeur donc…


POURQUOI ? ici le « pourquoi » de la situation ne semble pas très intéressant, à moins de vouloir se livrer à des théories conspirationnistes, apocalyptiques ou moralistes, ce qui n’est pas dans l’état d’esprit d’une démarche de créativité. En revanche POUR QUOI peut s’avérer intéressant. On peut entendre dans « pour quoi » (en deux mots) je fais ceci ou cela, « dans quel but est-ce que j’agis » ? pour rester en contact avec mes collègues ? parce que mon travail est vital ? parce qu’on me le demande tout simplement ? parce ce que j’ai une mission -et que j’y tiens ? etc…


Je vous laisse continuer à explorer votre situation avec les autres questions qui peuvent être utiles : Quand ? combien ? et toutes celles que vous pouvez imaginer…


A demain pour le J3 de notre confinement. Nous explorerons la suite du processus !

21 vues